Atlas analytique - Le transport de marchandises en Europe du Nord-Ouest

Octobre 2014
Atlas analytique - Transport marchandises ENO - 2014 - 130x93

À l'heure où l'Europe multiplie les annonces sur ses investissements en faveur des corridors de transport, l'AURH poursuit sa contribution à la connaissance et à l'analyse des infrastructures de transport de marchandises de l'Europe du Nord-Ouest.

Depuis 2011, l'AURH participe au projet européen Weastflows (Interreg IV B) visant à améliorer la logistique et le transport de fret en Europe du Nord-Ouest. Dans ce cadre, elle identifie et analyse les infrastructures de transport de marchandises notamment grâce à la mise en place d'un Système d'Information Géographique (SIG).

Elle publie cette année L'Atlas analytique du transport de marchandises en Europe du Nord-Ouest complétant L'Atlas des principales infrastructures de transport de marchandises publié en juin 2013 qui dressait l'inventaire des infrastructures de transport, tous types de marchandises, tous modes, existantes ou en projets.

L'Atlas analytique examine les dynamiques territoriales, le réseau d'infrastructures et les échanges interrégionaux de marchandises en Europe du Nord-Ouest.

  • —La première partie propose une analyse géographique. Elle se focalise sur les caractéristiques territoriales : démographie, occupation du sol, réseau portuaire et infrastructures de transport.
  • —La seconde présente une lecture quantitative et qualitative du réseau d'infrastructures portant sur onze ensembles régionaux remarquables et stratégiques pour le transport de fret.
  • Enfin, la troisième analyse et qualifie des principaux échanges de marchandises entre les régions de l'ENO.

La publication met en lumière les enjeux du transport de marchandises. Elle a vocation à alimenter les réflexions stratégiques au niveau régional, national et européen concernant le développement économique et la politique des transports.

2 autres publications paraîtront en 2015.

Télécharger l'Atlas analytique - Le transport de marchandises en Europe du Nord-Ouest (pdf, 27Mo)

Download the Analytical atlas - Freight transport in North-Western Europe (pdf ,17M0)

 

 

Accédez à l'ensemble des publications de l'AURH dans le cadre de Weastflows : rubrique Ressources

Pour en savoir plus sur le travail de l'AURH dans le cadre de Weastflows, consultez le blog www.aurhinweastflows.com

 

 

 

Le contexte de la publication de l'atlas analytique

Le projet européen Weastflows

Weastflows est un projet européen financé par le programme Interreg IVB ENO (2011-2015). Il a pour ambition d'améliorer la logistique et le transport de fret en Europe du Nord-Ouest en encourageant le développement de corridors Ouest / Est.

L'implication des partenaires normands dans le projet

Parmi les 22 partenaires européens du projet Weastflows, 5 sont normands : le CRITT T&L (co-pilote du projet aux côtés de l'Institute for Sustainability de Londres), l'AURH, l'IDIT, LSN et CTS. Cette forte représentation  s'explique par la situation de pivot de la Normandie et de la Vallée de la Seine pour les échanges européens de marchandises.

Les partenaires normands ont œuvré à :

  • la définition d'une nouvelle géographie européenne dans laquelle les ports de l'Axe Seine, la Normandie et le Seine Gateway® sont placés dans une situation de pivot incontournable leur permettant de capter et d'organiser les flux de marchandises,
  • raccorder la Normandie et les ports de Paris, de Rouen et du Havre aux infrastructures de transport européennes (RTE-T), élargir les hinterlands de ces ports vers l'Est,
  • connecter entre eux les différents gateways européens.

Les récentes annonces de l'Europe pour la mise en place d'un réseau central d'infrastructures de transport d'ici 2030

Les conclusions du projet européen Weastflows entrent en résonance avec les annonces récentes de la Commission européenne concernant sa politique de transports.

En octobre 2013, l'Europe a défini 9 corridors de transport prioritaires qui allaient concentrer 26 milliards d'euros d'investissement entre 2014-2020. La Vallée de la Seine y est inscrite comme maillon du corridor Atlantique, une victoire pour l'ensemble des acteurs institutionnels de la place.

En septembre 2014, la commission européenne a lancé un appel à projet pour la première tranche de l'enveloppe de financement (11,9 milliards d'euros). Les États membres ont jusqu'au 26 février 2015 pour soumettre leurs propositions.