Retour sur la conférence finale Weastflows

Janvier 2015

bandeau_weastflows_aurh_europe_interreg

 

La conférence finale du projet européen Weastflows a eu lieu le 12 février 2015 à Bruxelles en présence de 200 personnes : l'ensemble des partenaires et observers du projet et des représentants des programmes européens. Cette conférence a été l'occasion pour l'AURH de présenter les principales conclusions de son travail. 

Le programme de la journée

La conférence a présenté les conclusions de Weastflows, projet européen financé par le programme INTERREG IVB ENO (2011-2015), qui avait pour ambition d'améliorer la logistique et le transport de fret en Europe du Nord-Ouest en encourageant le développement de corridors Ouest/Est. Autre problématique étudiée : comment contribuer à passer, pour les marchandises, du transport routier à des modes plus durables (chemin de fer, maritime à courte distance et transport fluvial).

Les principaux intervenants de la chaîne logistique ont discuté des pistes pour atteindre un réseau de transport de marchandises plus durable, efficace et innovant en Europe.

Le programme de la conférence finale et l'ensemble des présentations de la journée en téléchargement

 

Découvrez le projet Weastflows en video

 

L'AURH impliquée depuis le début du projet Weastflows

Pilote de l'action "Identification des infrastructures multimodales et de leur capacité", l'AURH a en charge la cartographie et l'analyse des infrastructures de transport pour l'Europe du Nord-Ouest. Elle a mis au profit de ce projet ambitieux son expertise géographique et géomatique. Télécharger Weastflows case study 05 - Comprehensive freight mapping

 

Les messages clés de l'intervention de l'AURH

 

  • Le Benelux et l'axe rhénan sont les régions ou le réseau d'infrastructure (tous modes) est le plus développé, arrive ensuite la Vallée de la Seine, seule région après le Benelux et le bassin rhénan ou le report modal peut s'envisager de façon massifié à la fois par le fleuve et le rail.
  • Le Port du Havre et son prolongement via la Vallée de Seine constitue la porte d'entrée maritime « naturelle » de l'Ouest de l'Europe.
  • Les échanges de marchandises entre les régions de l'Europe du Nord-Ouest sont importants par contre, ils sont rarement transnationaux et rarement Ouest-Est.
  • L'émergence des pays de l'Est de l'Europe implique une nécessaire connexion.
  • La politique européenne des transports (RTE-T) encourage les liaisons Est-Ouest mais conforte en même temps l'axe rhénan, point de connexion de l'Ouest vers l'Est.
  • L'Irlande, l'Ecosse et l'Ouest de la France sont des régions périphériques, mal connectées au cœur et à l'Est de l'Europe, parce que connectées à des régions congestionnées, ce qui suppose d'identifier de nouvelles routes prenant en compte :
    • les potentiels inexploités ou sous-utilisés des régions périphériques (ex : la vallée de la Seine),
    • le potentiel du transport maritime courte distance.

La présentation de Juliette Duszynski de l'AURH

Débat autour de l'Open Data

Un des débats de la journée a porté sur la question de la mise à disposition gratuite de données fiables, harmonisées et exhaustive pour répondre aux enjeux européens du transport de marchandise, favoriser l'intégration des périphéries et faire face aux problèmes de congestions. L'open data dans sa dimension ouverte et collaborative constitue une réponse. L'initiative OpenStreetMap, dont le but est de constituer une base de données géographique libre à l'échelle mondiale, est un des plus beaux exemples

La Normandie fortement représentée

Le programme Weastflows a mobilisé 5 partenaires normands parmi les 22 partenaires européens :

  • le CRITT Transport & Logistique (co-pilote du projet aux côtés de l'Institute for Sustainability)
  • l'IDIT (Institut du Droit International des Transports)
  • LSN (Logistique Seine Normandie)
  • CTS (Communication and Tracking Services)
  • l'AURH

Cette forte représentation s'explique par la situation de pivot de la Normandie et de la Vallée de Seine pour les échanges européens de marchandises. Les partenaires normands ont œuvré à :

  • la définition d'une nouvelle géographie européenne dans laquelle les ports de l'Axe Seine, la Normandie et Seine Gateway sont placés dans une situation de pivot incontournable leur permettant de capter et d'organiser les flux de marchandises ;
  • raccorder la Normandie et les ports de Paris, de Rouen et du Havre aux infrastructures de tranport européennes (RTE-T), élargir les hinterlands de ces ports vers l'Est ;
  • connecter entre eux les différents gateways européens.

Les publications de l'AURH dans le cadre de Weastflows

 

> Rendez-vous sur le blog www.aurhinweastflows.com pour consulter l'ensemble des travaux et présentations réalisé par l'AURH dans le cadre du projet Weastflows.