Vers une véloroute Paris - Le Havre

Novembre 2016
Seine à vélo - Bandeau - 400x197

Communiqué de presse - Paris, le 23 novembre 2016

 

La coopération des agences d'urbanisme de la Vallée de la Seine (AUCAME, AURH, AURBSE, APUR, IAU-îdF), avec l'État, les Régions Île-de-France et Normandie se réunissent aujourd'hui pour travailler ensemble au projet de véloroute Paris-Le Havre, « la Seine à vélo ».  Ils s'engagent à tout mettre en œuvre pour accompagner les territoires, afin d'ouvrir à l'horizon 2020 la véloroute, soit 430 km d'itinéraires signalisés et sécurisés, le long de la Seine, entre Paris et Le Havre.

L'impact économique attendu est majeur pour les territoires traversés : ce sont entre 10 et 17 millions d'euros par an de retombées économiques qui sont estimées avec un tel équipement, alors que le tourisme à vélo est en pleine expansion.

À ce jour, 47 % du tracé de la véloroute est ouvert, comme par exemple entre Paris et Conflans-Saint-Honorine, ou entre Saint-Pierre-Les-Elbeuf et Le Havre. D'autres portions seront bientôt en travaux comme les berges entre Giverny, Vernon et les Andelys dans l'Eure.

L'objectif est donc d'avoir un trajet continu et sécurisé le long de la Seine, pour pouvoir rallier Le Havre à Paris, en passant par Jumièges et son abbaye, le parc naturel régional des boucles de Seine normande, la ville de Rouen, Giverny et le musée des impressionnismes, Mantes-la-Jolie et sa collégiale, le Vexin, Poissy et la villa Savoye du Corbusier...mais aussi les bases de loisirs de Poses, celles de la boucle de Moisson et de Verneuil-sur-Seine où loisirs nautiques et sports de nature sont notamment proposés.

Plages inattendues, vues surprenantes, patrimoine inconnu, chemins secrets, îles protégées, guinguettes cachées : autant de pépites s'égrenant aussi le long de la Seine participant au rayonnement des territoires : le parc du Bout du Monde à Elisabethville, l'écluse des Mureaux, l'île de Migneaux à Poissy, ou encore, en Normandie, le marais Vernier ou la Risle Maritime où l'on trouve anguilles et lamproies.

Les cyclotouristes pourront par ailleurs se connecter à l'eurovéloroute4 Roscoff-Kiev, à la hauteur du Havre, et découvrir ainsi les plages du débarquement et le littoral de la côte Fleurie.

Avec une moyenne de 40 km par jour pour le cyclotouriste moyen, on pourra ainsi rallier Paris au Havre en 10 jours, une petite semaine pour les plus sportifs. L'intérêt d'une véloroute est d'être un tracé jalonné et sécurisé accessibles à tous les publics, avec une pente très légère. Le public de la Seine à vélo pourra ainsi aussi bien être des seniors, des sportifs, des familles, des touristes comme des locaux, sur toute la véloroute ou pour un week-end.

Enfin, le projet de la Seine à Vélo représente aussi l'opportunité de renforcer les continuités écologiques, parfois abimées, le long des berges, tout autant que découvrir des faunes et des flores uniques et variées tout au long du parcours.

Le rapport complet présenté ce jour est ici : http://www.vdseine.fr/ressources.html

 

Le tourisme à vélo a des arguments économiques

  • La France est la deuxième destination mondiale du tourisme à vélo avec 9,2 millions de séjours vélo par an, soit 1/3 des itinéraires européens.
  • Les touristes à vélo dépensent en moyenne entre 60 et 75 €/jour/personne
  • 2 milliards d'€ : la valeur ajoutée dans l'économie nationale. 44 % des retombées économiques sont induites par le tourisme sur 4,5 milliards de chiffre d'affaire global du vélo.
  • Entre 16 500 et 20 600 emplois sont liés au tourisme à vélo.

 

Une vallée de Seine riche en destinations

  • Des lieux touristiques emblématiques le long de la « Seine à Vélo » ou à proximité : Centre-ville reconstruit du Havre (classé par l'UNESCO), Plages du débarquement, Falaises d'Etretat, Cathédrale de Rouen, Giverny, Château de Versailles, Tour Eiffel, Musée du Louvre, Notre-Dame de Paris.
  • 7,5 millions de passagers pour le tourisme fluvial
  • 6 ports fluviaux
  • 3 sites classés au patrimoine mondial de l'Unesco
  • 2 parcs naturels régionaux

 

et bien d'autres arguments à retrouver ici : https://www.vdseine.fr

 

 

Contact presse

Sandrine Kocki 01 77 49 75 78 / 06 07 05 92 20

 

Télécharger le communiqué de presse en pdf

 

 

Etude_SeineaVelo_2016_couv_130x184

En savoir plus

L'étude Véloroute des bords de Seine - Levier de développement durable de la Vallée a été publiée le 23 novembre 2016, à l'occasion des rencontres des agences d'urbanisme de la Vallée de la Seine. Consulter le document