Observatoire de l'immobilier d'entreprise n°21

Juillet 2017
oie_184x130

L'AURH publie cet été le 21e bulletin de l'observatoire de l'immobilier d'entreprise. Il fait le bilan et l'analyse du marché de l'immobilier d'entreprise en s'appuyant sur l'expertise des professionnels de l'immobilier et des partenaires institutionnels. 

Le marché des bureaux

Un marché en repli, une baisse du nombre de transactions sans commercialisation d'envergure

22 100 m² ont été négociés en 2016, soit 24 % de moins qu'en 2015. Avec 142 transactions réalisées, le marché des bureaux en 2016 n'a bénéficié ni du nombre important de transactions connues en 2015, ni du soutien significatif d'acteurs publics comme en 2014.

Un parc qui se renouvelle et une offre de seconde main qui augmente

43 730 m² de bureaux étaient disponibles fin 2016 soit un stock en légère baisse par rapport à l'année précédente qui offrait 46 160 m² disponibles.

La région havraise n'a pas fait exception à la tendance baissière des transactions de bureaux en 2016 observée dans de nombreuses agglomérations françaises.
Force est de constater le succès des petites surfaces de bureaux proposées dans les hôtels et pépinières d'entreprises, celles-ci en parfaite adéquation avec la demande des entreprises naissantes.
En matière de renouvellement du stock, l'apport régulier de nouvelles offres de bureaux accélère le vieillissement du parc historique.
Quand l'offre neuve est située dans le cœur métropolitain, elle apparaît attractive. Quand les biens neufs sont plus excentrés, leur commercialisation est plus aléatoire.

Le marché des bâtiments industriels et ateliers

Un très bon niveau de commercialisation en 2016, après trois années consécutives de baisse

Avec 56 930 m² commercialisés en 2016 contre 34 590 m² en 2015, le marché des bâtiments industriels et ateliers se redresse avec un stock qui peine toutefois à se renouveler.

La bonne commercialisation des locaux d'activités au cours de 2016 est un signe encourageant d'une reprise économique espérée dans la région havraise.
Restant à confirmer l'an prochain, cette dynamique fragile risque de ne pas perdurer sans le renouvellement attendu de l'offre.
Aujourd'hui, la demande existe pour des locaux aux fonctions plurielles mêlant espace d'exposition (showroom), bureaux et ateliers, en témoigne le succès du village Le Rimbaud à Harfleur. Facilement accessible par la route et le fer, ce type d'offre serait également tout à fait adapté et en accord avec la mixité des fonctions recherchée, en milieu urbain dense.

Le marché des entrepôts

Une année marquée par la livraison des entrepôts prologis dans le Parc du Hode

En hausse de 18 % par rapport à 2015, les transactions d'entrepôts ont atteint 78 610 m² en 2016. Les entrepôts construits et commercialisés par Prologis dans le parc du Hode ont fortement participé à ce résultat.

Annoncés l'an passé, les premiers entrepôts de dernière génération construits par Prologis ont été livrés en 2016 dans le parc du Hode soit 52 000 m².
Cette réalisation n'est que le début d'une série qui se poursuivra en 2017 plus intensément avec les entrepôts construits par SDV-Bolloré dans le PLPN2 (36 000 m²), les premiers entrepôts classe A d'ALSEI au pied du pont de Normandie pour le compte de Logistis, fond logistique géré par AEW Europe

Périmètre d'études étendu des marchés des bâtiments industriels/ateliers et des entrepôts

L'analyse des marchés des bâtiments industriels / ateliers et des entrepôts de l'observatoire de l'immobilier d'entreprise a démarré en 2002 sur le territoire du Pays Le Havre Pointe de Caux Estuaire. Pour la deuxième année consécutive, une présentation de l'offre pour ces deux types de biens est proposée dans une approche territoriale plus large.

Les demandes sont nombreuses pour des locaux d'activités situés en périphérie de la région havraise mais l'offre limitée est un frein à la vitalité du marché.
Si la construction de bureaux est tangible (Les Terrasses à Notre-Dame-de-Gravenchon), celle des bâtiments industriels / ateliers paraît insuffisante comme en témoigne l'hôtel d'entreprises de Caux Vallée de Seine dans la ZA Bolbec / St-Jean, livré en juin 2015 et très vite occupé.
En ce qui concerne le marché des entrepôts, il est également actif dans la ZA de Bolbec / St-Jean. Plus de 2 000 m² ont été livrés à ADELYA en 2017.
Mais ce sont surtout les constructions de 175 000 m² d'entrepôts de Panhard qui alimenteront le marché ces prochaines années sur le territoire de la CA Caux Vallée de Seine.
La commercialisation de ces entrepôts destinés plus particulièrement aux opérateurs de la grande distribution et du e-commerce a démarré et le premier bâtiment de 60 000 m² pourrait être livré dès 2018.

Télécharger l'Observatoire de l'immobilier d'entreprise n°21 (pdf, 2 Mo)

L'observatoire de l'immobilier d'entreprise est réalisé par l'AURH en partenariat avec : Caux Estuaire, Caux Seine Développement, CODAH, CCI Seine Estuaire, DREAL Normandie, Haropa - Port du Havre, Le Havre Développement, Seine Maritime Expansion, SHEMA, Ville du Havre, Ville de Montivilliers, agents immobiliers et promoteurs immobiliers.

Consulter et télécharger les chiffres clés des marchés en 2016