Résilience des villes européennes

Novembre 2018

L'AURH a co-organisé et co-animé l'atelier Résilience des villes européennes le 9 novembre 2017 lors de la rencontre annuelle de la fédération nationale des agences d'urbanisme.

Chercheurs, agences d'urbanisme et consultants ont échangé sur le sujet de la décroissance urbaine. Alors qu'ailleurs en Europe, la décroissance est appréhendée comme une étape dans la vie d'un territoire, en France, il est vu comme une « anomalie ».

Comment adapter les instruments d'urbanisme français à des régimes de croissance et de décroissance ? Quelle place pour les initiatives des habitants ? Quel (re)positionnement pour les villes en décroissance ?

 

Quelles incidences de la décroissance sur la planification, les usages par les habitants, l'image du territoire ? Un atelier riche en questionnements

Examinez la démographie des villes européennes et vous constaterez que 40% d'entre elles connaissent une forme de décroissance par la perte de population. Toutes n'ont pas la même trajectoire et certaines semblent à présent sortir ou s'adapter à ce cycle de décroissance qu'elles connaissaient depuis longtemps. La situation de certains espaces urbains qui perdent de la population depuis plusieurs décennies présente une réalité complexe puisqu'elle compile des causes et conséquences imbriquées à la fois démographiques, économiques, politiques, écologiques, sociales.

En reconnaissant le phénomène et en mettant en place des réponses opérationnelles au tournant des années 2000, l'Allemagne fait office de pionnière qu'il est bon d'analyser plus avant. Ainsi, en prenant d'autres exemples européens, et à l'appui des travaux conduits par les universitaires, en particulier des pionniers allemands, l'objectif de cet atelier est de mettre en perspective le système français, ses atouts et ses limites. C'est un spectre large qu'entend embrasser cet atelier en proposant une vision de la planification, des finances locales ou encore du marketing territorial propres (ou non ?) aux shrinking cities. Il s'agit donc de réfléchir aux pratiques, mais aussi de sortir d'une vision où la décroissance est une anomalie, pour en faire un objet motivant une nouvelle approche de l'urbanisme.

Plusieurs axes ont été développés au cours de l'atelier, en lien avec les différents cœurs de métiers des agences d'urbanisme.

 

Planification et décroissance

Les documents d'urbanisme mettent en avant les projets et stratégies du territoire à différents termes. Cependant, ces documents sont encore trop souvent tournés vers une organisation de la croissance urbaine comme initialement pensé dans la LOF de 1967. L'enjeu de cet axe est de repenser le système de planification en dehors d'un automatisme de densification, à l'aune de modèles urbains allemands, en particulier la « ville perforée » de Leipzig.

 

La place des habitants dans les nouveaux usages du foncier

La déprise démographique a généré le développement de friches et de lieux sous utilisés (vacance résidentielle, bâtiments déclassés en friches, fonciers délaissés ou inoccupés). Au travers de ces situations, la participation des habitants, les usages temporaires ou alternatifs deviennent fréquents. En pleine expansion en France, les exemples de cogestion ou co-production de la ville sont nombreux, anciens, et institutionnalisés outre-rhin et dans le monde anglo-saxons. Que nous apprennent ces modèles et comment sont-ils transposables ?

 

Positionnement des villes en décroissance

L'image et le positionnement des territoires sont des incontournables des politiques locales. Le (re)positionnement des villes, dans leur stratégie de communication ou dans leurs politiques locales sont-elles influencées par leur trajectoire démographique ?

L'atelier a réuni des intervenants d'horizons complémentaires

L'atelier était co-organisé et animé par l'AURH (Simon du Moulin, directeur général et Jessy Oukoloff, directeur adjoint) et epures (Frédéric Bossard, directeur général).

Ils ont mobilisé différents acteurs pour traiter les multiples facettes du phénomène :

  • des chercheurs, qui travaillent depuis longtemps sur ces questions, notamment en proposant des analyses étrangères, qu'elles soient européennes ou nord-américaines
  • des consultants, praticiens qui œuvrent sur des thèmes, sujets ciblés pour nous apporter leur expérience ;
  • les agences d'urbanisme, « défricheurs » par nature !

Sont intervenus :

  • Emmanuèle Cunningham Sabot, professeure des Universités, directrice du département Géographie et Territoires, Ecole nationale supérieure ;
  • Valérie Sala Pala, Docteure en science politique, maître de conférences, Université Jean Monnet Saint-Etienne ;
  • Vincent Béal, maître de conférences en sociologie, docteur en sciences politiques ;
  • Aurélie Bouton, urbaniste, ville ouverte ;
  • Sarah Dubeaux, doctorante en urbanisme, Ecole nationale supérieure.

Sarah Dubeaux soutiendra en décembre sa thèse Les utilisations intermédiaires des espaces vacants dans les villes en décroissance

La thèse de Sarah Dubeaux a bénéficié d'un financement CIFRE regroupant un partenariat autour de l'Association nationale de la recherche et de la technologie (ANRT), de l'AURH, de l'Ecole normale Supérieure d'Ulm et de l'Université de Kaiserslautern

Pour en savoir plus, consultez les articles publiés sur le site de l'AURH :

- Les utilisations intermédiaires des espaces laissés vacants (février 2014)

- Les utilisations intermédiaires des espaces vacants (avril 2015)

- Les utilisations intermédiaires des espaces vacants : focus à mi-parcours (avril 2016)

 

 
 

Bibliographie indicative

Audirac, I. (2013). Shrinking Cities in the Fourth Urban Revolution? In Shrinking Cities: International Perspectives and Policy Implications, 42‑58.

Audirac, I., Cunningham Sabot, E., Fol, S., & Moraes, S. T. (2012). Declining Suburbs in Europe and Latin America. International Journal of Urban and Regional Research, 36(2), 226‑244.

Audirac, I., Fol, S., & Martinez-Fernandez, C. (2010). Shrinking Cities in a Time of Crisis. Berkeley Planning Journal, 23(1), 51‑57.

Baron, M., Cunningham-Sabot, E., Grasland, C., Rivière, D., & Van Hamme, G. (2010). Villes et régions européennes en décroissance: maintenir la cohésion territoriale (Hermès Lavoisier).

Beauregard, R. A. (2009). Urban population loss in historical perspective: United States, 1820 - 2000. Environment and Planning A, 41(3), 514 - 528. https://doi.org/10.1068/a40139a

Bernt, M. (2007). Six years of Stadtumbau Ost (Urban Restructuring East) program: difficulties of dealing with shrinking cities. Shrinking cities: effects on urban ecology and challenges for urban development, Peter Lang Verlagsgruppe, Frankfurt am Main.

Bernt, M. (2009). Partnerships for Demolition: The Governance of Urban Renewal in East Germany's Shrinking Cities. International Journal of Urban and Regional Research, 33(3), 754‑769. https://doi.org/10.1111/j.1468-2427.2009.00856.x

Bontje, M., & Musterd, S., (2012). Understanding shrinkage in European regions. Built Environment, 38(2), 153-161.

Buhnik, S. (2015). Métropole de l'endroit et métropole de l'envers décroissance urbaine, vieillissement et mobilités dans les périphéries de l'aire métropolitaine d'Osaka, Japon. Paris 1.

Cauchi-Duval, N., Béal, V., & Rousseau, M. (2016). La décroissance urbaine en France : des villes sans politique. Espace populations sociétés. https://doi.org/10.4000/eps.6112

Cunningham-Sabot, E. (2012). Villes en décroissance, « Shrinking Cities », Construction d'un objet international de recherche (HDR). Paris 1, Paris.

Cunningham-Sabot, E., Fol, S., Grasland, C., Roth, H., & Van Hamme, G. (2010). Shrinking cities et shrinking regions. Définitions et typologies. In Villes et régions européennes en décroissance: maintenir la cohésion territoriale (Hermès Lavoisier, p. 67‑96).

Cunningham-Sabot, & Fol, S. (2009). Shrinking Cities in France and Great Britain: A Silent Process? In The future of shrinking cities: problems, patterns and strategies of urban transformation in a global context (p. 17‑27). Berkeley: Center for Global Metropolitan Studies, Institute of Urban and Regional Development, and the Shrinking Cities International Research Network (SCiRN), IURD, University of California.

Cunningham-Sabot, & Fol, S. (2010). De-industrialization and economic restructuring: The case of two European shrinking cities. In Shrinking cities South/North: « Achicamiento » urbano Sur/Norte (Audirac Alejandre). Florida State University, Universidad de Guadalajara, UCLA Program on Mexico, Profmex/World and Juan Pablos Editor.

Dubeaux, S., & Cunningham Sabot, E. (2017). Maximizing the potential of vacant spaces within shrinking cities, a German approach. Cities. https://doi.org/10.1016/j.cities.2017.06.015

Fernandez Agueda, B. (2013). Urban Futures. The reversibility of decay. Universidad Politécnica de Madrid (UPM), Madrid.

Florentin, D. (2015). Shrinking Networks? Les nouveaux modèles économiques et territoriaux des firmes locales d'infrastructure face à la diminution de la consommation. Paris-Est.

Fol, S., & Cunningham-Sabot, E. (2010). « Déclin urbain » et Shrinking Cities : une évaluation critique des approches de la décroissance urbaine. Annales de géographie, 674(4), 359. https://doi.org/10.3917/ag.674.0359

Friedrichs, J. (1993). A Theory of Urban Decline: Economy, Demography and Political Elites. Urban Studies, 30(6), 907‑917.  https://doi.org/10.1080/00420989320080851

Glock, B., & Häussermann, H. (2004). New trends in urban development and public policy in eastern Germany: dealing with the vacant housing problem at the local level. International Journal of Urban and Regional Research, 28(4), 919-929.

Haase, A., Rink, D., Grossmann, K., Bernt, M., & Mykhnenko, V. (2014). Conceptualizing urban shrinkage. Environment and Planning A, 46(7), 1519‑1534. https://doi.org/10.1068/a46269

Häussermann, H., & Siebel, W. (1988). Die Schrumpfende Stadt und die Stadtsoziologie. In J. Friedrichs (Éd.), Soziologische Stadtforschung (p. 78‑94). VS Verlag für Sozialwissenschaften. http://link.springer.com/chapter/10.1007/978-3-322-83617-5_5

Hollander, J. B. (2011). Can a City Successfully Shrink? Evidence from Survey Data on Neighborhood Quality. Urban Affairs Review, 47(1), 129‑141. https://doi.org/10.1177/1078087410379099

Miot, Y. (2012). Face à la décroissance urbaine, l'attractivité résidentielle ? : le cas des villes de tradition industrielle de Mulhouse, Roubaix et Saint-Etienne. Territoires, villes, environnement et Société, France.

Molotch. (1976). The city as a growth machine: Toward a political economy of place. The American Journal of Sociology, 82(2), 309‑332.

Oswalt, P., & Kulturstiftung des Bundes (Éd.). (2005). Shrinking cities. Ostfildern-Ruit [Germany] : New York: Hatje Cantz.

Oswalt, P., & Rieniets, T. (2006). Atlas of shrinking cities. Hatje Cantz.

Pallagst, K. (2008). Cities Growing Smaller (1ST edition). Cleveland Urban Design Collabo.

Pallagst, K., & et al. (2009). The future of shrinking cities: problems, patterns and strategies of urban transformation in a global context (Center for Global Metropolitan Studies, Institute of Urban and Regional Development, and the Shrinking Cities International Research Network (SCiRN)). IURD, Berkeley, University of California. http://iurd.berkeley.edu/sites/default/files/pubs/MG-2009-01.pdf

Pallagst, K., Wiechmann, T., & Martinez-Fernandez, C. (2013). Shrinking Cities: International Perspectives and Policy Implications. Routledge.

Roth, H. (2011). Les villes rétrécissantes en Allemagne. Géocarrefour. Consulté à l'adresse http://geocarrefour.revues.org/7791

Roth, H. (2016). Du déclin à la périphérisation : quand les courants constructivistes et critiques revisitent les différenciations spatiales en Allemagne. Cybergeo : European Journal of Geography. https://doi.org/10.4000/cybergeo.27389

Wolff, M., Fol, S., Roth, H., & Cunningham-Sabot, E. (2013). Shrinking Cities, villes en décroissance : une mesure du phénomène en France. Cybergeo : European Journal of Geography. https://doi.org/10.4000/cybergeo.26136