Observatoire des évolutions de l'espace

En 2015, l'AURH a mis en place un dispositif d'observation foncière qui doit permettre la constitution d'un socle de données et de connaissances pour les territoires. Ses objectifs sont :

  • approfondir les analyses produites dans le cadre des observatoires existants (habitat, immobilier d'entreprise, zones d'activités) ;
  • alimenter les documents d'urbanisme ;
  • aider à la construction des projets urbains ;
  • accompagner les missions d'aide à la décision proposées par l'AURH.

L'AURH participe depuis 2014 à un groupe de travail normand regroupant les acteurs du foncier en Normandie ou leurs représentants : les Chambres d'agriculture, les différents services de l'État et de la Région, l'Établissement public foncier, les agences d'urbanisme du Havre et de Rouen, la SAFER et la Parc naturel régional des boucles de la Seine normande.

En mai 2015, un mémo technique à destination des collectivités territoriales et des acteurs de l'urbanisme a été publié. Il clarifie les termes de consommation « foncière » et de consommation « d'espace ». L'objectif, constituer un référentiel méthodologique partagé.

Parallèlement, l'AURH s'engage à développer des outils de stratégie foncière pour les collectivités.

L'AURH a mis au point une méthode reproductible de repérage et d'analyse du potentiel foncier. Cet outil est une réponse à l'obligation posée par la loi ALUR afin de déterminer les capacités de densification dans les espaces bâtis, permettant ainsi de limiter la consommation des espaces naturels et agricoles dans tous les documents d'urbanisme.

L'AURH a également consolidé son partenariat avec l'EPFN et la Région Normandie avec la mise en place d'une convention d'observation foncière qui sera mise à l'œuvre sur les territoires des SCoT Le Havre Pointe de Caux Estuaire et Risle Estuaire.