Montivilliers : organiser la ville grâce au masterplan

Avril 2019

En 2019, l’AURH réalise pour le compte de la ville de Montivilliers un masterplan afin d’apporter une cohérence d’ensemble aux différents projets urbains projetés sur la période 2018-2028.

Le document apportera une vision globale et prospective nécessaire pour raconter un « récit » de la ville, décliné en stratégies localisées autour du centre-ville, de Belle-Étoile élargie ainsi que de la Lézarde et des entrées de ville.

En définissant une vision construite et cohérente de l’avenir, le masterplan apparait incontournable aux projets de développement territoriaux. Couplé aux documents règlementaires existants, il offre la possibilité d’inscrire les projets au sein des territoires sous un angle plus opérationnel.

masterplan_montivilliers_cadrage_1000x680
 

Montivilliers 2018/2028

En 2018, la ville de Montivilliers a sollicité l’AURH pour l’aider à apporter une cohérence d’ensemble à ses nombreux projets urbains.

Objectif : disposer d’un document guide pour les projets de la prochaine décennie.

Après une première analyse, l’agence a mis en avant 4 secteurs / thématiques fondamentales à l’élaboration du masterplan :

  • le centre-ville pour des raisons évidentes de centralité et d’intensité de projets ;
  • les connexions entre les différents quartiers et la vallée de la Lézarde ;
  • Belle-étoile, comme second centre d’intensité urbaine ;
  • la Lézarde et les entrées de ville, comme vecteurs d’une image valorisante.

Le travail s’organise aujourd’hui autour de l’exploration détaillée du secteur du centre-ville. Ce travail constituera une base solide au projet de redynamisation global. Cette démarche s’inscrit dans une temporalité longue, au-delà du temps politique. C’est la condition sine qua non pour faire mûrir des projets pertinents. La co-construction avec les différents acteurs du territoire (élus, techniciens, experts, associations, citoyens) permet par ailleurs de légitimer le processus de projet dans le temps long.

Le document final permettra de dresser cette vision pour Montivilliers à l’horizon 2030. Il fera office de programme pour les différents élus et services de la ville afin qu’ils puissent ajuster les projets en conséquence. Pour réussir, la démarche devra par ailleurs être animée et suivie de manière périodique afin de modifier – suivant les besoins et les opportunités futures – le développement territorial imaginé.

 

>> Consulter le dossier Montivilliers 2018/2028, une ville à échelle humaine dans le magazine de la Ville de Montivilliers de février/mars 2019 (en pages 12 à 17)

masterplan_montivilliers_centreville_1000x600
masterplan_montivilliers_belleetoile_1000x600
masterplan_montivilliers_voies_espaceslibres_1000x600

Le masterplan au service d’une vision

La planification est une science complexe, ancrée dans le temps présent. Elle regroupe des acteurs divers, concernés par des échelles et des temporalités distinctes, qui doivent s’accorder sur une vision partagée d’un avenir par définition incertain. Dans ces conditions, comment fédérer autour d’un projet ? Comment proposer une vision de cet avenir qui puisse être partagée et qui permette à chacun de faire valoir sa voix ?

Le masterplan est un outil du processus de planification qui a pour objet de fixer une vision à long terme d’un territoire et de donner les conditions de réussite à court, moyen et long terme pour atteindre cette vision. C’est un plan commun, construit par de nombreux acteurs, symbole d’une volonté aussi bien politique, économique que citoyenne.  

Souplesse et adaptation, la clé du processus de planification

Le masterplan propose un cadre aux réflexions territoriales. Le choix sémantique est important : master, de l’anglais « maîtriser » comprend à la fois une dimension directive mais aussi une dimension pédagogique ; to master (apprendre), a master (un professeur).

Le masterplan n’est plus un simple schéma directeur, il devient également un plan pédagogique, ouvert à la participation. La logique top-down du schéma directeur s’ouvre et intègre les enjeux de démocratie participative et de co-construction des projets de territoire. Cette ouverture offre une souplesse essentielle à la tenue du document dans le temps : le masterplan n’est pas qu’un objectif, c’est également un moyen qui évolue de manière continue. Il peut tenir compte des évolutions locales et intégrer ces changements au cadre défini, quitte à le faire évoluer lorsque c’est nécessaire.

A mi-chemin entre les documents règlementaires et les documents opérationnels, il est toujours d’actualité. Cette souplesse temporelle se retrouve également au niveau spatial puisque le masterplan s’adapte aux échelles de réflexion, qu’elles soient macro ou micro.