Tourisme fluvial et maritime en Vallée de la Seine :

Février 2019
Etude_2019_VdSeine_des_escales_aux_territoires_couv_300px

Le tourisme fluvial et maritime dans la Vallée de la Seine connaît, au travers des croisières, un essor sans précédent qui pose de nombreuses questions : quelles formes pour ce tourisme ? Quel modèle économique ? Comment imaginer un tourisme fluvial et maritime vertueux pour les territoires, les acteurs économiques et les habitants ? 

La coopération des agences d’urbanisme de la Vallée de la Seine publie en juillet 2019, à l'occasion de son colloque annuel, son étude consacrée au tourisme fluvial et maritime dans la Vallée de la Seine.

L’étude menée en 2018 et 2019 porte sur le thème du développement touristique de la Vallée de la Seine à partir des escales de croisières fluviales et maritimes sous l’angle de l’aménagement et de son articulation sur les territoires.

Le premier volet, dressant un état des lieux des enjeux territoriaux liés au développement de la croisière fluviale et maritime, a été rendu public le 7 février 2019 lors de l’événement Vallée de la Seine : regards croisés Ile-de-France Normandie.

Le second chapitre présente une analyse territoriale des croisières fluviales et maritimes dans la Vallée de la Seine en 5 séquences géographiques de Cherbourg à Paris.

Une synthèse à l’échelle de la Vallée de la Seine met enfin en évidence les caractéristiques du développement actuel des croisières dans la Vallée de la Seine et propose des pistes d’évolution, dans une optique de renforcement des liens entre le secteur et les territoires qui l’accueillent.

 

Télécharger l’étude Le tourisme fluvial et maritime dans la Vallée de la Seine

En savoir plus sur les travaux des agences d’urbanisme de la Vallée de la Seine : www.vdseine.fr

 

L’articulation entre développement de la croisière maritime et fluvial et développement touristique local

Le tourisme fluvial et maritime dans la Vallée de la Seine connaît un essor sans précédent qui pose de nombreuses questions.

  • Quelles formes pour ce tourisme?
  • Quel modèle économique?
  • Quelles retombées économiques et quelles contraintes pour les territoires ?
  • Quelles conséquences sur la navigation?
  • Comment imaginer un tourisme fluvial et maritime vertueux pour les territoires, les acteurs économiques et les habitants ?

De nombreux acteurs économiques et institutionnels, tour-opérateurs, collectivités, associations, ont engagé des réflexions pour partager, comprendre et mieux planifier ce qui est perçu comme une opportunité pour le grand territoire de la Vallée de la Seine.

Pour l’année 2018-2019, dans le cadre du CPIER de la Vallée de la Seine, la délégation interministérielle au développement de la Vallée de la Seine et les régions Normandie et Ile-de-France ont demandé à la coopération des agences d’urbanisme de la Vallée de la Seine de travailler sur le sujet du développement touristique des territoires de la Vallée de la Seine en lien avec les escales de croisières fluviales et maritimes, dans une approche de type "économie circulaire".

 

Au sommaire de la première partie de l’étude

Synthèse des interventions lors de la matinée d’échanges entre acteurs impliqués dans le développement du tourisme fluvial et maritime du 30 novembre 2018

  • Porter le paysage au cœur des dynamiques d’aménagement
  • Le tourisme fluvial et fluvestre dans la Vallée de la Seine : un potentiel de croissance sous-exploité
  • Le Schéma directeur de développement de la croisière fluviale avec hébergement
  • La démarche « tourisme fluvial » de l’Association des départements de l’Axe Seine (ADAS), vers une destination Vallée de la Seine ?
  • Les meilleures pratiques internationales du tourisme fluvial
  • Les circuits courts en Vallée de Seine : résultats du Projet OLICO-Seine
  • Les escales fluviales dans les Yvelines: Stratégies et plan d’action en direction des commerces

Enjeux

  • Chiffres-clé des croisières maritimes et du tourisme fluvial
  • Les usages du fleuve et de la façade maritime
  • Le tourisme fluvial et maritime : un levier de développement local et urbain ?
  • Tourisme fluvial et impact environnemental
  • Les mobilités : un enjeu pour le développement touristique de la Vallée de la Seine

 

Au sommaire de la seconde partie de l'étude : l'analyse territoriale

Le second chapitre présente une analyse territoriale des croisières fluviales et maritimes dans la Vallée de la Seine en 5 séquences géographiques de Cherbourg à Paris : 

  • la baie de Seine, de Cherbourg à Caen,
  • l’estuaire de la Seine, 
  • les boucles de Seine normande, de Rouen à Giverny, 
  • les escales franciliennes, de la Roche-Guyon au Pecq, 
  • les escales « parisiennes », de Saint-Denis l’Etoile au port de Grenelle à Paris.

Environ 20 escales depuis le port de Cherbourg jusqu’au port de Grenelle à Paris ont été analysées. Les agences d’urbanisme ont approché 70 contacts et mené 34 entretiens directs avec l’ensemble des acteurs à la fois du maritime et du fluvial, gestionnaires du fleuve et des escales, croisiéristes, mais également acteurs des collectivités, associations engagées dans la valorisation du tourisme en vallée de Seine.

Synthèse

Une synthèse à l’échelle de la Vallée de la Seine met enfin en évidence les caractéristiques du développement actuel des croisières dans la Vallée de la Seine et propose des pistes d’évolution, dans une optique de renforcement des liens entre le secteur et les territoires qui l’accueillent.

Plusieurs freins au développement de cette forme de tourisme ont été identifiés parmi lesquels la gouvernance très diluée, la faible évolution de l’offre et des publics, l’importance de l’empreinte environnementale, les inégales contraintes et retombées économiques pour les territoires d’accueil.

À partir de ce constat, les cinq agences proposent plusieurs pistes d’évolution en lien avec l’intérêt renouvelé de nombreux acteurs et les souhaits d’aller vers des usages plus nombreux mais aussi plus vertueux du fleuve et de ses berges :

  • Structurer davantage le secteur de la croisière dans la Vallée de la Seine et harmoniser la gouvernance ;
  • Dissocier le tourisme fluvial et maritime de la croisière ;
  • Développer un tourisme plus vertueux pour l’environnement ;
  • Garantir la sécurité et gérer les risques.

 

Etude2019_VdSeine_estuaire_mockup

Focus sur l'analyse territoriale de la séquence Estuaire de la Seine 

Territoire de croisières et de tourisme, aux portes de la Normandie et à proximité de Paris, la séquence « estuaire de la Seine » englobe un large périmètre de 250 000 ha de part et d’autre de la Seine : de Fécamp à Lisieux et du Havre à la boucle de Brotonne en aval de Rouen. Ce vaste territoire se compose de douze intercommunalités réparties sur trois départements : la Seine-Maritime, l’Eure et le Calvados. En 2016, dix de ces douze EPCI se sont regroupées pour former le Pôle métropolitain de l’estuaire de la Seine dont l’objectif est de porter collectivement des projets et sujets communs à fort impact local et supra local. Les sujets liés aux problématiques d’attractivité territoriale et de développement touristique font partie des champs d’actions stratégiques du Pôle.

Le territoire de l’estuaire de la Seine dispose d’atouts touristiques mondialement connus et reconnus :

  • Deauville et la côte fleurie, 
  • Honfleur,
  • le Pays d’Auge et l’image de la Normandie éternelle,
  • Etretat et ses falaises emblématiques,
  • Le Havre et son patrimoine de la reconstruction, inscrit à l’UNESCO, qui s’impose progressivement comme une destination à part entière.

Ce territoire souffre néanmoins, sur certains aspects, d’un déficit d’image, d’une offre touristique insuffisamment coordonnée, et d’un manque de valorisation de ses atouts patrimoniaux, culturels et naturels.

L’essor de la croisière fluviale et maritime constitue aujourd’hui une opportunité de développement importante et à fort impact, d’autant que le public, les comportements et les attentes des passagers évoluent, en particulier sur le segment de la croisière maritime. Ils sont en effet de plus en plus nombreux à s’affranchir des excursions proposées par les croisiéristes pour découvrir les sites d’escales par leurs propres moyens. Cette tendance, corrélée, entre autres, au développement de la Seine à vélo et du tourisme événementiel : Un été au Havre, Armada de Rouen, etc., constitue une opportunité de diversification, d’adaptation et de montée en gamme de l’offre touristique estuarienne. *

Trois escales ont été analysées dans le cadre de ce focus estuarien :

  • Le Havre : escale urbaine, porte d'entrée de la Normandie et de Paris
  • Honfleur : escale emblématique de l'estuaire de la Seine
  • Rives-en-Seine, escale nature au coeur du parc naturel régional des boucles de la Seine normande

Elles font toutes trois l’objet d’une mise en perspective au regard des enjeux de développement touristique du territoire de l’estuaire de la Seine dans sa globalité.

En synthèse, l'étude pointe plusieurs points pour l'estuaire de la Seine : 

  • Une porte d’entrée stratégique du tourisme en Vallée de la Seine à travers l’essor rapide et important de la croisière maritime
  • Une augmentation du nombre d’escales et de passagers qui pose des questions en termes de gestion des flux et des externalités négatives
  • Une volonté d’agir à l’échelle du pôle métropolitain de l’estuaire de la Seine à travers la définition d’une stratégie de développement touristique accompagnée d’un plan d’actions quinquennal

 

>> Télécharger l’étude Le tourisme fluvial et maritime dans la Vallée de la Seine / Rendez-vous en pages 72 à 93 pour la séquence Estuaire de la Seine

 

Réseaux de transport et points d’intérêts touristiques en Vallée de la Seine (carte extraite du volet 1 de l'étude)

vds_mobilite_tourisme-01