Arrivée à l'AURH : Emilie Lebrun, référente tourisme et attractivité

Décembre 2019
AURH_EmilieLebrun_couleur_300px

Emilie Lebrun est arrivée à l’AURH en septembre 2019 pour occuper le poste de référente tourisme et attractivité.

Découvrez sa mission et son parcours à travers une courte interview.

 

Emilie, quelle sont tes missions à l’AURH ?

Mes missions sont principalement de développer l’expertise AURH en matière de valorisation et d’attractivité des territoires sur les champs du tourisme et du patrimoine. Je travaille beaucoup pour un des adhérents de l’agence d’urbanisme : le Pôle métropolitain de l’estuaire de la Seine. J’anime le groupe de travail attractivité/tourisme et je conduis plusieurs actions de la stratégie de développement touristique de ce dernier.

 

Quels sont les enjeux touristiques et d’attractivité pour l’estuaire de la seine ?

Le tourisme représente un pan essentiel de l’économie française qui tend à peser de plus en plus lourd.  De par sa diversité et sa transversalité, le développement touristique doit être la résultante d’une collaboration entre secteurs publics et acteurs privés, garantissant une chaine de prestations touristiques de qualité. Ils devront œuvrer ensemble dans ce domaine d’activités en perpétuel évolution et faire face aux enjeux du tourisme durable et responsable de demain.

 

Quel est ton parcours professionnel avant d’arriver à l’AURH ?

Titulaire d’un Master II Gestion des Activités Touristiques et Hôtelières (Paris I), j’ai débuté ma carrière en conseil aux entreprises en agence de développement et chambre consulaire. J’ai poursuivi mon expérience professionnelle en collectivité territoriale en tant que chargée de mission développement économique, agricole et tourisme dans une intercommunalité et au poste de responsable du service développement territorial dans une commune.

 

Pourquoi as-tu candidaté à l’AURH ?

L’AURH m’offre l’opportunité d’agir sur un territoire d’intervention plus vaste que dans mes fonctions précédentes, au-delà des limites administratives, qui ne sont pas toujours pertinentes dans la thématique tourisme.

Les projets sont menés en transversalité en s’appuyant sur une équipe interne aux expertises complémentaires et un réseau de partenaires contributeurs (publics, associatifs et privés).

Les observatoires, études prospectives et autres études thématiques permettent de concourir à l’émergence de projets structurants pour le territoire. Cette démarche est valorisante en tant que technicien de l’agence mais aussi en tant qu’habitant et usager de ce territoire.