Skip to main content

La vacance des logements dans la Communauté urbaine Le Havre Seine Métropole

La vacance des logements dans la Communauté urbaine Le Havre Seine Métropole

L'AURH publie en juin 2024 une analyse de la vacance sur le territoire.

Combien y a-t-il de logements vacants sur le territoire et quelle est la dynamique d’évolution ? Où sont-ils localisés ? Quelles sont leurs caractéristiques ? Quels sont les profils de leurs propriétaires ?

Une diminution du nombre de logements vacants

 

Nombre de logements vacants dans le parc privé
9158

Nombre de logements vacants dans le parc privé

 

Taux de vacance dans le parc privé (en %)
8,9

Taux de vacance dans le parc privé (en %)

Au 1er janvier 2021, 9 158 logements ont été identifiés comme vacants, soit 8,9 % de l’ensemble du parc de logements privé de la Communauté urbaine Le Havre Seine Métropole. En comparaison avec les chiffres observés au 1er janvier 2020, cela représente une différence de 1 335 logements vacants, soit une diminution de 13 %. Ce taux de vacance est légèrement inférieur à la moyenne nationale (9,3 %), mais néanmoins supérieur à la moyenne régionale (7,7 %).

Étant admis que le taux de vacance nécessaire à la fluidité du marché se situe entre 6 et 7 % du parc total, ce taux reste important et mérite qu’on porte une attention particulière à son suivi et sa résorption.

un phénomène particulièrement présent au havre

Le Havre dénombre 7 204 logements vacants, soit un taux de vacance dans le parc privé de 11,2 %. La ville concentre ainsi huit logements vacants sur dix recensés sur l’ensemble de la Communauté urbaine, dont un peu plus de la moitié se situent dans les quartiers Centre-ville, Danton et Sainte-Marie.

 

 à retenir

synthèse vacance

  • Huit logements vacants sur dix sont situés dans la seule commune du Havre : principalement dans les quartiers du Centre-ville, de Danton et de Sainte-Marie ;
  • La part des logements vacants depuis moins de deux ans se contracte entre 2020 et 2021 : bien que majoritaire (61 %), cela souligne une légère intensification des logements vacants de longue durée ;
  • Le type de vacance varie légèrement selon l’âge des propriétaires : en proportion, la vacance longue est plusimportante parmi les propriétaires plus âgés ;
  • Les propriétaires de logements vacants résident à proximité : 64 % habitent dans la Communauté urbaine (dont la majorité dans la même commune), 11 % ailleurs en Normandie, et 12 % en Île-de-France.
  • Deux logements vacants sur cinq appartiennent à plusieurs propriétaires (toutes durées de vacance confondues).

 

Méthodologie

La lutte contre les logements vacants, notamment dans le parc immobilier privé, fait partie des principaux objectifs fixés par le Plan local de l’habitat (PLH) 2022-2027 de la Communauté urbaine Le Havre Seine Métropole. L’intercommunalité a été désignée comme lauréate du Plan national de lutte contre les logements vacants porté par l’Agence nationale de l’habitat.

Une baisse du nombre de logements vacants dans le parc privé est observée au 1er janvier 2021 sur le territoire de la Communauté urbaine comme au niveau national. Il est à noter que le millésime 2021 s’inscrit dans le contexte particulier de l’épidémie de Covid-19, marqué par des périodes de confinement et un ralentissement général des activités économiques, ce qui pourrait avoir exercé une influence sur le comportement des propriétaires. Cette photographie de la vacance est actualisée tous les ans. Elle permet de suivre l’évolution de ce phénomène sur le territoire.

La présente publication s’inscrit dans la collection des observatoires habitat réalisés par l’AURH pour le compte de la Communauté urbaine Le Havre Seine Métropole. Parmi les autres sujets traités dans ce cadre, on retrouve : la dynamique du marché immobilier, la performance énergétique du parc immobilier, la demande de logements sociaux ou le logement étudiant.

 


 Janvier 2023