Circuler en camping-car dans l'Estuaire de la Seine

Octobre 2019

Phénomène quasi « marginal » jusqu’au début des années 90, le tourisme en camping-car a connu un essor spectaculaire ces dernières années. Aujourd’hui, plus de 450 000 camping-cars sont en circulation en France. Le nombre d’immatriculations de camping-cars a battu tous les records en 2018.

La moyenne d’âge des campings-caristes en visite en France et de leurs accompagnants est de 58,5 ans. Cette forme de tourisme génère d’importantes retombées au niveau local puisque le budget moyen dépensé par jour par l’ensemble des occupants d’un camping-car (hors carburant et péage) est supérieur à 30 € dans deux tiers des cas.

Pour en savoir plus sur le profil et les pratiques des camping-caristes, consultez l’étude publiée par par la Direction Général des Entreprises (DGE) et l'UNIVDL (syndicat des constructeurs de véhicules de loisirs).

Dans ce contexte, l’Estuaire de la Seine a toutes ses cartes à jouer auprès du public des campings-caristes, notamment par sa situation au cœur de la Normandie, région au potentiel touristique fort (plus de 15 millions de nuitées comptabilisées sur l’année 2018) et en augmentation (région de province à avoir connu la plus forte hausse de fréquentation touristique entre 2017 et 2018 - Source : Insee).

Si le stationnement des véhicules ne pose pas de difficulté, les aires de services, impératives pour permettre aux touristes d’effectuer des escales, sont réparties de manière plus inégale sur le territoire.

Un territoire d’accueil pour les camping-cars

L’Estuaire de la Seine profite d’une excellente couverture de son territoire pour accueillir ses touristes mobiles : les camping-caristes disposent de 95 points de services spécifiquement dédiés à l’entretien de leur véhicule. Chacun de ces points de services sont distancés en moyenne de 3,5 km bien en dessous de la distance moyenne de 4,5 km attendue sur ce territoire (d’après le calcul d’analyse des distances entre point).

 

On comptabilise 259 points d’arrêts sur l’Estuaire disposant ou non de services de toute nature au profit des camping-caristes et tolérant ou non l’immobilisation de ces véhicules durant la nuit.

En effet, bien que les aires et les campings équipés soient les espaces les plus prisés des camping-caristes, ils recherchent avant tout un endroit où pouvoir stationner et immobiliser leur véhicule la nuit.

La carte ci-contre différencie la destination et la fonction des points d’arrêts :

  • aire de services dédiée aux camping-cars (en journée et/ou pour la nuit) ;
  • aire de stationnement (en journée et/ou pour la nuit, réservée ou non aux camping-cars) ;
  • aire dans un camping acceptant les camping-cars (avec ou sans services spécifiques) ;
  • aire dans un camping à la ferme ou chez un particulier acceptant les camping-cars (avec ou sans services spécifiques) ;
  • aire sur autoroute.

Le Calvados est le département le plus aménagé pour l’accueil des camping-cars, encore plus près de la Côte Fleurie avec une forte concentration d’aires de camping. La situation est moins marquée en Seine-Maritime et surtout dans l’Eure à l’exception du territoire des falaises d’Étretat et de Fécamp et du territoire de la Vallée de la Risle).

MEP_camping_car_simplifie_1200px_V2
 

Une offre de stationnement souple et gratuite

Il est plutôt facile de trouver un emplacement où stationner gratuitement sur l’ensemble du territoire de l’Estuaire, y compris pour la nuit. Sept espaces de stationnement sont payants (hors camping et camping à la ferme ou chez un particulier).

 

 

Catégorie d’aire de stationnement

Nombre d’aires

Nombre de places

Aire de services spécifiques pour camping-car

3

≈ 610

Dont le stationnement pour la nuit est possible

34

≈ 605

Aire de stationnement sans service dédiés aux camping-car

122

≈ 815

Dont emplacement réservé uniquement pour camping-car

4

≈ 20

Dont le stationnement pour la nuit est possible

91

≈ 575

Aire sur camping

63

Indéterminé

Aire sur camping à la ferme

20

≈ 145

Aire sur autoroute

17

≈ 190

TOTAL

Plus de 250

Près de 3000 
(hors camping)

 

MEP_camping_car_stationnement_1200px
 

Une offre de services plus limitée

Le territoire compte 95 points de services spécifiquement dédiés à l’entretien des campings-cars (équipements destinés à la vidange du camping-car ainsi que les bornes d’alimentation en eau et en électricité).

  • Les 37 aires de services dédiées aux camping-cars aménagées par les services publics (1 tous les 9 km en moyenne) disposent au minimum de ces équipements.
  • La majorité des aires dans un camping ou dans un camping à la ferme propose également ces services, ils sont au nombre de 57 dans l’Estuaire.
  • 1 aire d’autoroute propose également ces services sur l’A29.

22 autres espaces d’accueil proposent un accès à l’eau et/ou à l’électricité mais ne disposent pas d’équipements pour vidanger les véhicules.

La grande majorité des services sont payants.

Ces services sont répartis de façon inégale sur le territoire, notamment les équipements utiles à la vidange des véhicules qui sont situés sans grande surprise à hauteur des principaux lieux touristiques. La Côte Fleurie se distingue davantage de cette configuration particulière notamment par la présence d’un nombre important de campings sur cet espace.

Enfin, on constate que les trois départements présentent des zones blanches, en particulier les départements de l’Eure et de la Seine-Maritime (voir carte n° 3).

MEP_camping_car_service_1200px_V2
 

Pour obtenir les cartes en haute définition, contactez-nous en remplissant le formulaire en ligne.